Chargement

Connaissez-vous vraiment l’asexualité ?8 minutes de lecture

L’asexualité, le fait de ne pas ressentir d’attirance sexuelle pour d’autres personnes, est souvent mal comprise. Régulièrement confondue avec l’abstinence, parfois vue comme le résultat d’un traumatisme ou comme un refuge pour des personnes « pas attirantes » ou « trop prudes ». Il s’agit en fait d’une orientation sexuelle et non d’un choix mais la rareté de cette orientation et le manque d’informations brouillent souvent les pistes.

 

Une quatrième orientation sexuelle

Si l’on doit faire simple, on peut définir l’asexualité par l’absence d’attirance sexuelle pour d’autres personnes. Elle doit donc être différenciée de l’abstinence, qui est un choix, fait par des personnes qui ressentent de l’attraction, de ne pas l’assouvir dans un rapport sexuel. L’asexualité, qui n’est pas un choix de vie, est une orientation sexuelle, au même titre que l’hétérosexualité, l’homosexualité et la bisexualité. Selon une étude britannique datant de 2004, 1% de la population mondiale serait asexuelle.

Vous devez être connecté pour lire ce contenu. 
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous simplement.
Sinon, rendez-vous dans la partie abonnement pour découvrir nos offres à partir de 4€/mois. 
Vous pouvez également tester Chronos pendant deux semaines gratuitement et sans engagement !