Photo : Piano club par Gilles Dewalque

La Belgique a du talent !5 minute(s) de lecture

20/06/2018
1199 vues
Après Stromae il y a quelques années, la France s’extasie à nouveau devant le talent de ses voisins belges. La relève est portée par Roméo Elvis, Damso et Angèle notamment. Mais la Belgique regorge de bien d’autres talents moins médiatisés. On vous propose aujourd’hui d’en découvrir dix !

 

 

Le groupe Ulysse par Pablo Crutzen Diaz

Ulysse

On commence avec un trio d’électro aussi épique que son nom le laisse penser. Leurs douces mélodies donnent des envies d’ailleurs, la voix est sensuelle et l’ensemble joyeusement planant. On avait eu un énorme coup de cœur pour leur EP Cashmere Guns, sorti en 2015. Ils viennent d’ailleurs d’en sortir un nouveau : Surf. Six titres toujours aussi bien construits et qui nous accompagneront tout le printemps. Mention spéciale pour le titre Acid en featuring avec… Roméo Elvis !

 

 

 

BRNS

Ces Belges là aussi on les suit depuis un moment. Ils nous avaient surpris en 2013 avec la bombe Mexico et on ne les a pas lâchés depuis. L’année dernière, ils sont revenus avec l’album Sugar High, toujours aussi rock et sombre. Entre temps, César Laloux (percussions et synthés) s’en est allé pour rejoindre l’univers pop d’Italian Boyfriend. Il a été remplacé par la française Lucie Marsaud, dont on découvre la voix dès le premier titre de l’album, The Rumor. Et l’intensité est toujours au rendez-vous ! La force de BRNS, c’est d’ailleurs le live. C’est sûrement du au fait que le chanteur, Timothée Philippe, est aussi le batteur. Jugez plutôt par vous-même :

 

Nicolas Michaux par Sasha Vernaeve

Nicolas Michaux

Ce coup de cœur là, il est récent. Car il ne faut pas plus de trois minutes et treize secondes pour s’enticher de Nicolas Michaux. C’est le temps qu’il faut pour écouter A la vie à la mort, extraite de l’album éponyme paru en 2016. Un bijou de poésie, qui sonne à l’oreille comme un baiser déposé au creux du cou.

 

 

 

Vive la fête

Si vous avez vu J’ai tué ma mère de Xavier Dolan, vous connaissez forcément Vive la fête. Leur titre Noir désir donne toute sa puissance à la scène du dripping. Et, globalement, tous les titres composés par Danny Mommens et Els Pynoo depuis vingt ans font l’effet d’une bombe. Pas celle qui explose. Non, une bombe de charme. Celle qui fait briller les yeux et vaciller les pensées. Leur nouvel album, Destination amour, sorti le 16 mars dernier, n’échappe pas à la règle.

 

Soldout

Autre duo mixte branché synthés : Soldout. On les a découverts il y a déjà quelques années avec le titre I don’t want to have sex with you, sorti en 2004 et qui fait toujours son petit effet. Mais on les avait un petit peu oubliés après ça. Heureusement, ils sont revenus en 2017 avec l’album Forever. Leur pop sombre et mélancolique reste diablement efficace. Une danse nostalgique à travers la vie.

 

Piano Club

L’union fait la force. Ça pourrait être la devise de ce maxi-groupe qui multiplie les collaborations pour réinventer la pop. En 2016, on était tombés en amour pour leur album Fantasy Walk et ses parfaites harmonies. Le 26 janvier dernier, ils ont sorti le single Think for yourself en featuring avec Blu Samu, la future reine de la scène hip-hop belge. Que demander de plus ?

 

Atome

Si vous êtes du genre nostalgique de l’enfance et amoureux de la langue française, vous allez adorer Atome. La pop de ce duo bruxellois se déploie dans la tendresse, le mystère et l’innocence. C’est le groupe à suivre de cette playlist, puisqu’ils n’ont pour l’instant dévoilé que deux titres.

 

Konoba

On reste dans la pop avec Konoba, un de nos groupes coup de cœur de 2017. Si vous aimez James Blake, Alt-J et le Cinematic Orchestra, vous allez vous emballer pour leurs mélodies charmeuses et le souffle mélancolique de Raphael Estherhazy.

 

Témé Tan

Vous vous demandez peut-être si la musique belge peut vous emmener au bout du monde. Et bien Témé Tan le prouve, avec son doux mélange de pop, de soul et de hip-hop qui parle autant de Bruxelles que de Kinshasa (Congo). Une musique intimiste qui donne envie de danser à deux toute une nuit.
 

Sonnfjord

Leur nom pourrait vous inspirer l’Islande mais le trio qui forme Sonnfjord est bien belge. La chanteuse et compositrice Marie-Laetitia Mattern puise par contre son inspiration du côté de la Finlande. En ressort une pop solaire qui nous évoque autant The Do que Lorde. Autant vous dire qu’on attend avec impatience leur album City Lights à paraître !


 
 

Vous aimerez aussi

Cinq recettes pour un apéro dînatoire gourmand mais sain !
Décryptage
111 vues
Décryptage
111 vues

Cinq recettes pour un apéro dînatoire gourmand mais sain !

JessicaLombardi - 29/06/2018

L'été est là, saison officielle des apéros. Et donc des excès ! Si craquer pour des chips ou une pizza…

A la rentrée, Chronos devient Cinq minutes
Non classé
274 vues
Non classé
274 vues

A la rentrée, Chronos devient Cinq minutes

JessicaLombardi - 29/06/2018

Chers lecteurs,   L'aventure Chronos s'arrête ce vendredi 29 juin. Je vous en expliquais les raisons dans un précédent article.…

L’effet placebo expliqué
Décryptage
89 vues
Décryptage
89 vues

L’effet placebo expliqué

JessicaLombardi - 28/06/2018

L'effet placebo, on le connaît tous, mais sans forcément savoir comment il fonctionne. On peut effectivement se demander comment une…