Débriefing du 5 octobre : un accord pour les routiers, Macron et ceux qui “foutent le bordel”, Trump fait volte-face sur Porto Rico7 minute(s) de lecture

05/10/2017
54 vues

Les syndicats de routiers trouvent un accord avec le gouvernement et les patrons

A l’issue de la mobilisation de ces dernières semaines, les organisations syndicales du transport routier ont trouvé un accord avec le gouvernement et le patronat, mercredi 4 octobre au soir. Ce dernier prévoit le maintien de diverses primes, des frais de déplacement et du treizième mois dans le transport interurbain de voyageurs, qui étaient menacés par la réforme du code du travail.

Les syndicats s’inquiétaient d’une éventuelle baisse de la rémunération dans les accords d’entreprise, notamment dans les TPE et PME. La CFDT et la CFTC menaçaient d’entamer une grève le 10 octobre

Thierry Douine, de la CFTC, s’est dit satisfait de cet accord. Il a reconnu que les organisations patronales avaient “accepté de répondre à nos revendications” alors que le ministère du Travail a été “beaucoup plus difficile à convaincre”. La ministre du Travail Muriel Pénicaud et celle des transports Elisabeth Borne se sont félicitées dans un communiqué que “les partenaires sociaux se so[ie]nt accordés sur le fait d’intégrer dans un nouvel accord de branche, pleinement compatible avec les ordonnances, l’ensemble des règles auxquelles les organisations syndicales comme patronales ont manifesté leur attachement.” Elles ont également annoncé que les spécificités du transport routier en matière de frais de déplacement seraient confirmées dans le code des transports.

La CGT-Transports considère que cet accord “constitue une première entorse aux ordonnances et favorise la négociation collective de la branche”. Ainsi, le syndicat souhaite maintenir la grève du 10 octobre pour “le retrait des ordonnances dans leur intégralité”.
[private]

La Cour constitutionnelle espagnole suspend la séance plénière du Parlement catalan, qui doit acter l’indépendance

Pour proclamer son indépendance, la Catalogne devra enfreindre une nouvelle fois la loi. En effet, ce jeudi 5 octobre, la Cour constitutionnelle espagnole a suspendu la séance plénière du Parlement régional qui doit se tenir lundi prochain. C’est au cours de celle-ci que les séparatistes ont prévu de proclamer l’indépendance.

Le Parti socialiste de Catalogne, opposé à la sécession, a saisi la Cour au motif qu’une déclaration d’indépendance serait une atteinte à la Constitution et annihilerait les droits des députés.

Le Parlement régional devrait se réunir lundi à Barcelone pour examiner le résultat du référendum de dimanche. Les résultats officiels n’ont toujours pas été publiés mais, selon le gouvernement séparatiste, le oui l’aurait emporté à 90% des suffrages, avec 42% de participation.

La Cour constitutionnelle avait déjà interdit la tenue du référendum. Cette nouvelle décision a donc toutes les chances d’être ignorée par les séparatistes elle aussi. De plus, la loi organisant le référendum stipule qu’elle prend le dessus sur toutes les autres normes, y compris la Constitution espagnole.

 

Emmanuel Macron critiqué pour sa sortie sur ceux qui “foutent le bordel”

Mercredi 4 octobre, Emmanuel Macron était en déplacement en Corrèze pour parler de la formation professionnelle. Le président semble avoir oublié un instant qu’il était filmé. Alors qu’il s’adressait en aparté au président de la région Nouvelle-Aquitaine, évoquant les difficultés d’une fonderie locale à recruter, il a déclaré : “Il y en a certains, au lieu de foutre le bordel, ils feraient mieux d’aller regarder s’ils peuvent avoir des postes là-bas. Parce que certains ont des qualifications pour le faire.” Outre la construction grammaticale douteuse, cette phrase a choqué par le mépris qui s’en dégage, rappelant une précédente sortie sur “les fainéants”. Pour beaucoup de témoins et d’observateurs, cette phrase ciblait les manifestants de l’entreprise GM&S, venus de la Creuse pour manifester.

L’entourage du président essaye tant bien que mal de rattraper cette nouvelle bourde, expliquant à qui veut bien l’entendre que le chef de l’Etat visait globalement ceux qui ne veulent pas avancer, ne cherchent pas de solution et préfèrent le chaos. Selon ses proches, il en renvoyait par cette phrase à la responsabilité de chacun, avec l’argument que “c’est justement pour aider les travailleurs licenciés qu’il veut lancer la réforme de la formation professionnelle”.

 

Donald Trump plaide finalement pour un effacement partiel de la dette de Porto Rico

On vous l’expliquait dans le débriefing d’hier, la visite de Donald Trump à Porto Rico, territoire annexe des Etats-Unis dévasté par l’ouragan Maria, a été très remarqué. Le président américain s’était une nouvelle fois distingué par ses propos méprisants et une attitude nonchalante. Est-ce à cause des critiques qui ont suivi qu’il a décidé de retourner sa veste ? Quoi qu’il en soit, lui qui s’était toujours opposé à un effacement de la dette de Porto Rico, qui s’est déclaré en faillite en mai 2017, envisage désormais de demander au Congrès le déblocage de 29 milliards de dollars pour le territoire. Quelques 12,77 milliards devraient servir à l’aide d’urgence et 16 milliards à l’effacement de la dette. Une déclaration très mal accueillie sur les marchés financiers : le taux d’intérêt des obligations de Porto Rico s’est envolé, passant de 18,47 à 35,44%.

 

L’ancien militant d’extrême-gauche italien Cesare Battisti interpellé à la frontière brésilo-bolivienne

Mercredi 4 octobre, l’ancien militant d’extrême-gauche italien Cesare Battisti a été interpellé à Corumba, au sud-ouest du Brésil, alors qu’il tentait de passer en Bolivie. Cet ancien membre des Prolétaires armés pour le communisme (Pac, extrême-gauche) a été condamné par contumace à la perpétuité en 1993. Il est accusé par l’Italie d’avoir commis quatre homicides pendant les “années de plomb”. Ses avocats s’inquiètent que le gouvernement brésilien ne se plie à une demande d’extradition que l’Italie pourrait formuler. Pour s’en prémunir, ils avaient déposé le 28 septembre une demande d’habeas corpus (procédure qui énonce la liberté fondamentale de ne pas être emprisonné sans jugement) auprès de la Cour suprême brésilienne. Les ministres de la justice et des relations extérieures brésiliens auraient déjà donné leur feu vert à une procédure d’extradition.

 

Création d’un parquet européen anti-fraude d’ici 2020

Ce jeudi 5 octobre, les députés européens de 20 pays de l’UE ont adopté un texte entérinant la création d’un Parquet européen spécialisé dans la lutte contre les fraudes à la TVA et aux subventions européennes d’ici à 2020. Cette instance s’intéressera particulièrement aux fraudes aux fonds structurels européens mais aura aussi la compétence de traquer les fraudes à la TVA transfrontalières lorsque leur montant dépasse 10 millions d’euros. Selon la Commission européenne, au moins 50 milliards d’euros de revenus de la TVA échappent chaque année aux pouvoirs publics en Europe à cause de la fraude.

La nouvelle instance ne sera toutefois compétente que dans vingt états membres : ceux qui ont accepté de participer à une “coopération renforcée”, c’est-à-dire une procédure permettant à un groupe d’Etats d’adopter des décisions qui ne s’appliqueront qu’à eux. Cela permet de surmonter les oppositions de certains pays. Pour ce cas précis, des pays tels que les Pays-Bas, la Suède et la Hongrie bloquaient l’avancée de ce projet prévu dans les traités depuis 2009 et en négociation depuis 2013. Les pays signataires sont la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la Belgique, le Luxembourg, l’Autriche, la Grèce, Chypre, la Bulgarie, la Roumanie, la Croatie, la République tchèque, la Slovaquie, la Finlande, la Slovénie, l’Estonie, la Lituanie et la Lettonie.

 

Le Nobel de littérature décerné à l’écrivain britannique Kazuo Ishiguro

L’écrivain britannique d’origine japonaise Kazuo Ishiguro succède au poète et musicien Bob Dylan. Le prix Nobel de littérature lui a été décerné ce jeudi 5 octobre. La secrétaire perpétuelle de l’Académie suédoise, Sara Danius, a déclaré lors de l’annonce rituelle que cet auteur de 62 ans “a révélé, dans des romans d’une grande force émotionnelle, l’abîme sous l’illusion que nous avons de notre relation au monde”. Pour elle, l’écrivain est un mélange de Jane Austen et de Franz Kafka.

Kazuo Ishiguro est notamment connu pour son roman Les Vestiges du jour, paru en 1989 et adapté au cinéma en 1993 par James Ivory, avec Anthony Hopkins et Emma Thompson.

L’écrivain est né en 1954 au Japon, à Nagasaki, ville rasée par la bombe H en 1954. Il est arrivé en 1960 en Grande-Bretagne où son père, océanographe, était venu travailler. Cette double culture se ressent particulièrement dans son oeuvre.[/private]

 

>> Lire aussi notre décryptage du jour : “Retour sur cinquante ans de guérillas en Colombie”

Vous aimerez aussi

Cinq recettes pour un apéro dînatoire gourmand mais sain !
Décryptage
152 vues
Décryptage
152 vues

Cinq recettes pour un apéro dînatoire gourmand mais sain !

JessicaLombardi - 29/06/2018

L'été est là, saison officielle des apéros. Et donc des excès ! Si craquer pour des chips ou une pizza…

A la rentrée, Chronos devient Cinq minutes
Non classé
314 vues
Non classé
314 vues

A la rentrée, Chronos devient Cinq minutes

JessicaLombardi - 29/06/2018

Chers lecteurs,   L'aventure Chronos s'arrête ce vendredi 29 juin. Je vous en expliquais les raisons dans un précédent article.…

L’effet placebo expliqué
Décryptage
131 vues
Décryptage
131 vues

L’effet placebo expliqué

JessicaLombardi - 28/06/2018

L'effet placebo, on le connaît tous, mais sans forcément savoir comment il fonctionne. On peut effectivement se demander comment une…