Débriefing du 6 octobre : tempêtes meurtrières en Amérique centrale et en Allemagne, le miel contaminé par des insecticides et recul de la loi sur la fin des hydrocarbures7 minute(s) de lecture

06/10/2017
42 vues

La tempête tropicale Nate a dévasté l’Amérique centrale

La tempête tropicale Nate a violemment frappé le Costa Rica et le Nicaragua. Elle devrait atteindre le Mexique vendredi soir puis toucher les Etats-Unis samedi, où elle pourrait se transformer en ouragan.

Des pluies diluviennes se sont abattues, provoquant onze décès au Nicaragua, huit au Costa Rica et trois au Honduras. Il s’agit d’un bilan provisoire qui a toutes les chances de s’alourdir. Sept personnes sont encore portées disparues au Nicaragua, 17 au Costa Rica et trois au Honduras. Arbres déracinés, ponts effondrés, routes transformées en rivières et maisons inondées constituent le paysage des trois pays affectés.

Le bilan est particulièrement désastreux au Nicaragua, où plus de 10 000 personnes ont subi les conséquences des inondations et des coulées de boue dans trente municipalités.

Au Costa Rica, l’état d’urgence a été décrété. Écoles et administrations sont fermées. Plus de 5 000 personnes ont dû abandonner leurs logements, menacés par des glissements de terrain. De plus, il y a un risque que des crocodiles vivant dans les rivières côtières s’approchent des maisons inondées.

La tempête devrait atteindre vendredi soir la péninsule du Yucatan au Mexique, où son intensité sera proche de celle d’un ouragan. Elle devrait être complètement transformée en ouragan lorsqu’elle traversera le Golfe du Mexique avant d’atteindre le sud des Etats-Unis, frappant la Louisiane et la Floride.
[private]

La tempête Xavier fait sept morts en Allemagne

Jeudi, une tempête a balayé le nord et l’est de l’Allemagne. Sept automobilistes ont été tués et le service ferroviaire a été interrompu.

Les villes d’Hambourg et de Brême, les régions de Mecklembourg-Poméranie et de Brandebourg ont été touchées. Une automobiliste a également été tuée à Berlin, où l’on déplore aussi plusieurs blessés à cause d’arbres ou de branches tombés sur la chaussée. Au nord du pays, tous les trains ont été immobilisés à cause de nombreuses chutes d’arbres sur les voies. Le trafic était partiellement interrompu dans l’est, où la tempête Xavier s’est abattue en fin d’après-midi.

 

75% des miels sont contaminés par des néonicotinoïdes

Selon une étude franco-suisse publiée ce vendredi dans la rue Science, 75% des miels analysés contiennent des traces de néonicotinoïdes, des insecticides parfois appelés “néonics”. On les surnomme aussi “tueurs d’abeilles” puisqu’ils entraînent le déclin de cette espèce. On en retrouve des traces dans la grande majorité des miels récoltés sur les cinq continents. Les concentrations retrouvées ne présentent apparemment pas de risque pour les consommateurs de miel mais reflètent bien la contamination des sources de nourriture des insectes pollinisateurs, à des niveaux qui peuvent provoquer des troubles ou leur mort.

 

Catalogne : le gouvernement espagnol appelle les indépendantistes à dissoudre le parlement régional

Les tensions entre Barcelone et Madrid persistent. Ce vendredi, le gouvernement espagnol a appelé les indépendantistes à dissoudre le parlement catalan puis à convoquer des élections dans la communauté autonome. “Il serait bon de commencer à refermer la plaie en passant par le parlement de Catalogne (…) par le biais d’élections régionales”, a déclaré Inigo Mendez de Vigo, le porte-parole du gouvernement. Il s’agirait en effet d’une tentative de résolution démocratique et légale du conflit. Mais Madrid prendrait le risque de voir plus d’indépendantistes siéger au parlement catalan. Ces derniers y disposent déjà depuis 2015 d’une majorité absolue, avec 72 sièges sur 135.

 

Recul de la loi sur la fin des hydrocarbures

Dans le débriefing de mercredi, on s’enthousiasmait de l’adoption par l’Assemblée nationale de l’article principal du projet de loi Hulot sur la fin de l’exploitation des hydrocarbures en France. Mais la suite des débats parlementaires est moins heureuse. M. Hulot a en effet fait adopter un amendement du gouvernement qui marque un certain recul. Le texte initial prévoyait que les concessions attribuées en vertu du droit de suite ne pourront pas aller au-delà du 1er janvier 2040. Avec l’amendement, elles pourront aller au-delà si le titulaire du permis “démontre (…) qu’une telle limitation ne permet pas de couvrir ses coûts de recherche et d’exploitation en vue d’atteindre l’équilibre économique par l’exploitation du gisement découvert”. Cela pourrait concerner 31 permis de recherche en cours de validité, en métropole, mais aussi en Guyane et dans les Terres australes et antarctiques françaises.

Pour le ministre, c’est une manière de “donner de la sécurité juridique au projet de loi et de protéger l’Etat”. Puisque le droit de suite se traduisait jusqu’ici par une concession de vingt-cinq à cinquante ans, les industriels auraient pu attaquer le texte devant le Conseil constitutionnel en réclamant au passage des compensations, en faisant valoir que leurs droits acquis étaient bafoués.

Un autre amendement proposé par le gouvernement provoque l’inquiétude des associations. Il concerne les hydrocarbures non conventionnels, gaz et huile de schiste notamment. Aujourd’hui, seule la technique de la fracturation hydraulique, très nocive pour l’environnement, est proscrite en France. L’amendement propose d’écarter également “toute autre méthode ayant pour but de conférer à la roche une perméabilité”. Cette expression est vide de réalité pour les associations, qui précise que toutes les roches sont par nature plus ou moins perméable.s Avec cette phrase, le texte laisse la voie ouverte à des méthodes d’extraction non conventionnelles.

 

Fusillade de Las Vegas : l’assaillant avait fait des repérages dans d’autres villes

Le tireur responsable de la fusillade de Las Vegas, la plus meurtrière de l’histoire américaine moderne, aurait selon les enquêteurs fait des repérages dans d’autres villes. L’homme avait en effet réservé une chambre d’hôtel à Chicago cet été, dans un établissement surplombant le festival de musique Lollapalooza. Mais, selon la direction de l’hôtel, il ne s’est jamais rendu sur place. Selon diverses sources policières, le tueur aurait aussi laissé des traces électroniques à Chicago et à Boston. Pour cette dernière, il aurait effectué des recherches sur internet à propos d’un stade de baseball et d’un centre d’art.

 

Reprise d’Hawija, l’avant-dernier bastion de l’EI en Irak

Jeudi 5 octobre, le premier ministre irakien Haider Al-Abadi, en visite officielle à Paris, a proclamé la libération d’Hawija. L’armée irakienne est parvenue à reprendre cette ville, l’un de deux derniers bastions de l’organisation Etat islamique (EI) dans le pays, après trois années de pouvoir dans cette ville de plus de 70 000 habitants. L’opération a été rapide : la ville était désertée par les habitants et l’EI n’aurait pas opposé de résistance.

Depuis mars 2014, plus de 41 500 kilomètres carrés ont été repris et plus de quatre millions d’Irakiens ont été libérés. Il ne reste plus désormais que la bande frontalière à reconquérir, où les forces irakiennes ont entamé des opérations le 19 septembre. La progression y est plus difficile puisque les djihadistes ont déposé des mines au fur et à mesure de leur retraite.

 

Le prix Nobel de la paix décerné à l’Ican, la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires

Le prix Nobel de la paix a été décerné ce vendredi 6 octobre à l’Ican (Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires), une coalition d’ONG. La présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen, a alors déclaré : “Nous vivons dans un monde où le risque que les armes nucléaires soient utilisées est plus élevé qu’il ne l’a été depuis longtemps. Certains pays modernisent leurs arsenaux nucléaires, et le danger que plus de pays se procurent des armes nucléaires est réel, comme le montre la Corée du Nord”. Elle a également appelé a les puissances nucléaires à entamer des “négociations sérieuses” en vue d’éliminer leur arsenal. La directrice de l’Ican, Beatrice Fihn, a remercié le comité pour ce “grand honneur” et lancé un appel aux nations pour qu’elles interdisent “maintenant” l’arme atomique.

[/private]
>> Lire aussi notre décryptage du jour : “Comment réagir face au harcèlement de rue ?”

Vous aimerez aussi

Cinq recettes pour un apéro dînatoire gourmand mais sain !
Décryptage
152 vues
Décryptage
152 vues

Cinq recettes pour un apéro dînatoire gourmand mais sain !

JessicaLombardi - 29/06/2018

L'été est là, saison officielle des apéros. Et donc des excès ! Si craquer pour des chips ou une pizza…

A la rentrée, Chronos devient Cinq minutes
Non classé
314 vues
Non classé
314 vues

A la rentrée, Chronos devient Cinq minutes

JessicaLombardi - 29/06/2018

Chers lecteurs,   L'aventure Chronos s'arrête ce vendredi 29 juin. Je vous en expliquais les raisons dans un précédent article.…

L’effet placebo expliqué
Décryptage
131 vues
Décryptage
131 vues

L’effet placebo expliqué

JessicaLombardi - 28/06/2018

L'effet placebo, on le connaît tous, mais sans forcément savoir comment il fonctionne. On peut effectivement se demander comment une…