Débriefing de la semaine : un grand “oui” à l’avortement en Irlande, la grève SNCF se poursuit, le RGPD en vigueur6 minute(s) de lecture

27/05/2018
124 vues

[private]

66,4% de “oui” pour légaliser l’avortement en Irlande

Pour une fois, nous avons assisté à un référendum à l’issue heureuse ! La consultation irlandaise du vendredi 25 mai s’est traduite par un raz-de-marée en faveur de l’abrogation de l’amendement constitutionnel interdisant l’interruption volontaire de grossesse. Avec 66,4 % de “oui”, selon les résultats officiels publiés samedi, et une forte participation rare pour un référendum (64%), ce vote rapproche l’Irlande du reste de l’Europe au lieu de l’en éloigner. La participation des jeunes a été particulièrement élevée (85 %), et la campagne respectueuse.

Le premier ministre, Leo Varadkar, a salué une “journée historique” pour l’Irlande, dans laquelle il voit une “révolution tranquille”. En transformant l’essai du référendum non-moins historique de 2015, qui avait ouvert la voie au mariage homosexuel, le vote du 25 mai met fin à la situation paradoxale d’un pays où le mariage entre personnes du même sexe est autorisé mais où les femmes n’ont pas le droit de décider du sort de leur grossesse.

 

SNCF : 94,97% des cheminots ayant participé à la consultation s’opposent à la réforme

A l’issue d’une consultation interne organisée par l’intersyndicale (CGT, Unsa, Sud et CFDT), plus de 90 000 salariés de la SNCF ont voté contre le projet de réforme de l’entreprise publique, soit 94,97 % des suffrages exprimés. Le taux de participation est de 61,15 % selon Erik Meyer, secrétaire fédéral de Sud-Rail.

L’intersyndicale a fustigé l’attitude de la direction, qui a tout fait pour empêcher la consultation, donnant des consignes pour bloquer l’accès aux locaux de l’entreprise. “Heureusement, la plupart des directeurs n’ont pas appliqué ces directives”, a précisé Laurent Brun, secrétaire général de la CGT-Cheminots.

Vendredi, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé aux syndicats la reprise d’une partie de la dette de la SNCF par l’Etat (35 milliards d’euros). Elle se ferait en deux temps : 25 milliards d’euros en 2020 et 10 milliards d’euros en 2022. Les syndicats ont décidé de poursuivre la grève malgré ces annonces.

 

Le Règlement général pour la protection des données (RGPD) en vigueur

Cette semaine, vous avez probablement reçu des dizaines d’e-mails concernant le RGPD. Le Règlement général pour la protection des données est effectivement entré en vigueur vendredi 25 mai. Cette nouvelle loi européenne votée en avril 2016 encadre l’utilisation des données personnelles par tout service numérique proposé aux citoyens européens.

Jusque-là, les entreprises françaises étaient soumises à la loi Informatique et liberté de 1978, modifiée en 2004 pour intégrer des dispositions d’une directive européenne de 1995. Pour les entreprises, il s’agissait déjà de démontrer qu’elles ne procédaient pas à une utilisation disproportionnée des données personnelles. La loi imposait une déclaration préalable de ces traitements auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), voire une autorisation préalable pour les cas les plus sensibles.

Avec le RGPD, ce fonctionnement disparaît. Plus de déclarations préalables : les entreprises sont censées être responsables. En cas de visite de la CNIL, elles doivent pouvoir démontrer qu’elles appliquent les bonnes politiques de gestion des données personnelles. Et que les internautes sont correctement informés de l’utilisation qui en est faite. Ce qui explique les e-mails reçus de chaque service numérique auquel vous êtes abonné.

 

Parcoursup : de nombreux candidats encore dans l’attente d’une place

Les premiers résultats de la procédure d’admission dans l’enseignement supérieur sont tombés mardi 22 mai. “Plus de la moitié” des candidats ont reçu au moins une réponse favorable, selon la ministre de l’éducation supérieur, Frédérique Vidal.

Mais 44 % des candidats ont été recalés partout et ils doivent désormais attendre que les places se libèrent. Vingt neuf mille candidats qui n’avaient postulé qu’à des filières sélectives (prépas, BTS, DUT, doubles licences…) n’ont même reçu que des “non” à leurs vœux.

Etant donné que certains candidats ont reçu plusieurs réponses favorables, ceux qui se trouvent sur liste d’attente doivent attendre que les autres aient fait leur choix pour voir des places disponibles.

 

Trump exige une enquête sur la supposée surveillance de sa campagne par le FBI

Donald Trump a demandé une enquête sur une possible “infiltration” de sa campagne par des agents de la police fédérale (FBI). Une accusation qu’il brandit depuis plusieurs jours sans fournir d’éléments de preuves. Nombre d’élus démocrates accusent la Maison Blanche et les Républicains de chercher par là à déstabiliser Robert Mueller, qui enquête depuis un an sur une éventuelle ingérence entre Moscou et l’équipe de campagne de Donald Trump pour que ce dernier l’emporte face à Hillary Clinton en novembre 2016.

 

> Lire aussi : Comprendre l’enquête sur l’ingérence russe dans la campagne américaine

 

Nucléaire iranien : Téhéran demande des compensations aux Européens

L’ayatollah Khamenei a formulé ses conditions aux Européens pour rester dans l’accord signé en 2015 et dont se sont retirés les Etats-Unis, principalement pour compenser économiquement ce retrait. Une façon, pour le guide suprême, d’ignorer les exigences formulées par Washington.

Parmi ces 12 exigences, sans lesquelles l’Iran quitterait aussi l’accord de 2015, l’ayatollah Khamenei réclame que l’Europe “garantisse pleinement les ventes de pétrole iranien” et que les autres parties du contrat s’engagent à ne pas rouvrir les négociations sur le nucléaire iranien.

 

> Lire aussi : Cinq questions pour tout savoir de l’accord sur le nucléaire iranien

 

En bref

 

Affaire Business France. La ministre du travail, Muriel Pénicaud, a été placée sous le statut de témoin assisté dans l’enquête pour “favoritisme et recel de favoritisme” visant Business France (BF).

 

Greffes. Une équipe médicale française a réussi à implanter une trachée artificielle à douze patients souffrant notamment de lésions cancéreuses, une première mondiale.

 

Ebola. Une campagne de vaccination a démarré en République démocratique du Congo après la mort de 26 personnes.

 

Fait-divers. Le couple français Sabrina Kouider et Ouissem Medouni a été reconnu, jeudi 24 mai, coupable du meurtre de la jeune fille au pair Sophie Lionnet, dont le cadavre carbonisé avait été retrouvé dans leur jardin à Londres. Les peines seront prononcées le 26 juin.
[/private]
 
 

Vous aimerez aussi

Cinq recettes pour un apéro dînatoire gourmand mais sain !
Décryptage
152 vues
Décryptage
152 vues

Cinq recettes pour un apéro dînatoire gourmand mais sain !

JessicaLombardi - 29/06/2018

L'été est là, saison officielle des apéros. Et donc des excès ! Si craquer pour des chips ou une pizza…

A la rentrée, Chronos devient Cinq minutes
Non classé
314 vues
Non classé
314 vues

A la rentrée, Chronos devient Cinq minutes

JessicaLombardi - 29/06/2018

Chers lecteurs,   L'aventure Chronos s'arrête ce vendredi 29 juin. Je vous en expliquais les raisons dans un précédent article.…

L’effet placebo expliqué
Décryptage
131 vues
Décryptage
131 vues

L’effet placebo expliqué

JessicaLombardi - 28/06/2018

L'effet placebo, on le connaît tous, mais sans forcément savoir comment il fonctionne. On peut effectivement se demander comment une…