Petites et grandes questions du sport : quelles différences entre fleuret, sabre et épée ?3 minute(s) de lecture

07/06/2018
86 vues
Les films de capes et d’épées vous ont peut-être fait rêver pendant votre enfance. Vous avez toujours voulu devenir une sorte de Zorro. Les pistes d’escrimes vous attendent. Mais qu’est-ce donc que l’escrime, ce sport dans laquelle la France excelle depuis des décennies 
?

 

Vous voyez deux sportifs de blanc vêtus, avec des masques et une épée à la main : vous pensez à de l’escrime. Si, pour les néophytes, tout se ressemble, il existe pourtant trois armes qui rendent les assauts bien différents.

 

Toucher sans être touché

A savoir avant tout, l’escrime est un sport de combat direct qui oppose deux adversaires, tenant une arme dite blanche. Le but est de toucher l’adversaire pour marquer un point, sans que celui-ci ne vous touche en retour. Les escrimeurs se tiennent chacun à un bout d’une piste de 14 mètres. Tous les deux sont équipés d’une tenue spécifique. Cette dernière est reliée à un système électrique, qui détecte quel adversaire a touché l’autre en premier et si c’est sur un endroit valable. D’où le long fil que l’on voit partir du dos de l’escrimeur…

Trois disciplines cohabitent : l’épée, le sabre, le fleuret. En quoi sont-elles différentes ? Déjà, par l’arme utilisée, dont la forme, la poignée et le poids ne sont pas tout à fait similaires. Ensuite, elles datent de périodes historiques différentes et, surtout, elles diffèrent par les endroits où l’on peut toucher l’adversaire.

 

Un sport, trois armes

L’épée, c’est le style D’Artagnan et Zorro… Une épée mesure 110 cm au total, pour 90 cm de lame et pèse 770 g (la plus lourde des trois armes, avec une lame plus épaisse). Avec, on peut toucher l’adversaire sur toutes les parties du corps, de la tête masquée aux pieds. Le premier qui touche marque le point. C’est généralement la discipline par laquelle on « entre » dans l’escrime, car elle permet de se familiariser avec les gestes.

 

Le fleuret : 110 cm de longueur, 90 cm de lame, 500 g : beau bébé. Au fleuret, on touche uniquement le tronc de l’adversaire (masque et bras non compris). En cas de touches simultanées, la touche est accordée au tireur qui avait la priorité. Contrairement au sabre et à l’épée, le fleuret a d’abord été inventé pour s’entraîner, et pas sur les champs de bataille ou dans les duels.

 

Le sabre : une arme à peine plus courte (105 cm au total, pour 88cm maximum de lame) pour un poids de 500 g. On doit atteindre son adversaire au-dessus de la taille (bras et masque compris). En cas de touches simultanées, la touche est accordée au tireur qui avait la priorité. La principale différence, contrairement aux deux autres armes, est qu’on peut toucher l’adversaire avec l’intégralité de la lame et pas seulement la pointe. Le sport le plus dynamique et efficace des trois.

 

Bonus : Le sabre et le fleuret, chers à Coubertin, sont des disciplines olympiques depuis le début des Jeux modernes, en 1896. L’épée a pointé le bout de sa lame à l’olympiade suivante, en 1900. Les compétitions féminines olympiques existent depuis respectivement 1924, 2004 (sic) et 1956.

 

“Petites et grandes questions du sport” est une série proposée bénévolement par Sabrina Lang pour Chronos. Rendez-vous chaque mercredi pour une nouvelle question !
 
 

Vous aimerez aussi

Cinq recettes pour un apéro dînatoire gourmand mais sain !
Décryptage
152 vues
Décryptage
152 vues

Cinq recettes pour un apéro dînatoire gourmand mais sain !

JessicaLombardi - 29/06/2018

L'été est là, saison officielle des apéros. Et donc des excès ! Si craquer pour des chips ou une pizza…

A la rentrée, Chronos devient Cinq minutes
Non classé
315 vues
Non classé
315 vues

A la rentrée, Chronos devient Cinq minutes

JessicaLombardi - 29/06/2018

Chers lecteurs,   L'aventure Chronos s'arrête ce vendredi 29 juin. Je vous en expliquais les raisons dans un précédent article.…

L’effet placebo expliqué
Décryptage
131 vues
Décryptage
131 vues

L’effet placebo expliqué

JessicaLombardi - 28/06/2018

L'effet placebo, on le connaît tous, mais sans forcément savoir comment il fonctionne. On peut effectivement se demander comment une…