Comment réagir face au harcèlement de rue ?12 minute(s) de lecture

06/10/2017
8 vues
Le chiffre est consternant. 100% des utilisatrices des transports en commun ont déjà été victimes de harcèlement de rue. Et le phénomène ne se limite pas qu’au métro ou au bus. Ce harcèlement – qui va du “hey t’es charmante” jusqu’aux menaces, à l’intimidation et parfois à la violence physique – se déroule, quotidiennement, dans tous les lieux publics. Obligeant les femmes à changer leur comportement et leurs habitudes pour espérer ne plus en être victime. A l’heure où le gouvernement étudie une pénalisation du harcèlement de rue, faisons le point sur les manières de réagir, que l’on soit victime ou témoin.
[Cet article est réservé aux abonnés]
Chronos est un média indépendant, sans publicité et accessible uniquement sur abonnement, au tarif de 2€/mois, sans engagement.
Nous vous proposons une offre d'essai gratuite et sans engagement de deux semaines. Vous pouvez y souscrire sur la page abonnement.
Pour en savoir plus sur le site, c'est par ici.

Vous aimerez aussi

L’économie symbiotique, un nouveau modèle pour soigner la société et la planète ?
Décryptage
60 vues
Décryptage
60 vues

L’économie symbiotique, un nouveau modèle pour soigner la société et la planète ?

JessicaLombardi - 19/01/2018

L'homme a déréglé le climat, empoisonné l'air, les sols, les eaux et contribué à la destruction des espèces. Le constat…

L’effet Dorian Gray : comment notre prénom influence notre visage
Décryptage
108 vues
Décryptage
108 vues

L’effet Dorian Gray : comment notre prénom influence notre visage

JessicaLombardi - 18/01/2018

Nous ressemblons à notre prénom : nous en prenons l'apparence dans les traits de notre visage. C'est la conclusion d'une…

Petites et grandes questions du sport : d’où vient le mot « sport » ?
Décryptage
24 vues
Décryptage
24 vues

Petites et grandes questions du sport : d’où vient le mot « sport » ?

JessicaLombardi - 17/01/2018

On pourrait croire que le mot sport nous vient d'Angleterre. Ce n'est pas tout à fait faux… mais pas tout…