Prison, zèbre ou quatre-pattes : de quel sport vient ce vocabulaire ?3 minute(s) de lecture

20/02/2018
64 vues
Dans quel sport des zèbres font-il un tour sur la glace et des joueurs finissent-ils en prison ? Au hockey sur glace bien sûr !

 

Oui, tous les sports ont leur jargon, plus ou moins compréhensible. Mais il en est un encore plus imagé que les autres : le hockey sur glace. Créé et codifié à Montréal, au Québec, dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le hockey a un vocabulaire à la fois mâtiné d’anglais et de français. Ou devrait-on dire plus exactement d’expressions québécoises. Des termes qui sont moins connus en Europe, et pour cause. Le hockey sur glace, sport déjà très technique, y est beaucoup moins populaire qu’outre-Atlantique. Les exemples de jargon ne manquent pas.

 

Case prison !

Prison : lieu en bord de patinoire, où vont s’asseoir les joueurs qui ont été exclus provisoirement pour cause de pénalité. En ligue professionnelle, on parle plus souvent de la box.

Zèbre : sa tenue est rayée de noir et de blanc… C’est l’arbitre qui est qualifié ainsi.

Quatre-pattes : combinaison portée sous les maillots, qui permet de tenir chaud.

En voici quelques autres, parmi les plus utilisés. Le slapshot se dit d’un tir spectaculaire, le plus puissant qui existe au hockey. Il n’y a pas de traduction française.

La crosse des joueurs devient au Canada un bâton et aux Etats-Unis un stick.

Le blanchissage se dit quand un gardien n’a pas encaissé de but durant un match.

Enfin, le palet est l’objet rond en caoutchouc que les joueurs tentent d’envoyer dans les buts adverses à l’aide de leur crosse. On parle aussi de rondelle en québécois ou de puck en anglais.

 

Controverse d’un nom

Le nom même du hockey sur glace prête à débat. Il est avéré que, depuis l’Antiquité, des jeux de crosse et de balles existaient un peu partout, notamment en Perse. Sa forme moderne est née au Québec au XIXe siècle et a emprunté au bandy scandinave et au shinney anglais, ce jeu où l’on pouvait taper aussi bien la balle que les jambes des adverses. Son nom, lui, aurait plusieurs origines. Les mots hook (crochet) ou hookday (fête scandinave) sont souvent évoqués. Enfin, le terme français hocquet, qui désignait une crosse, est aussi une possibilité.

Présent depuis 1924, le très spectaculaire hockey sur glace compte parmi les disciplines phares des Jeux d’hiver, en particulier à cause des grandes rivalités qu’on y retrouve et de la domination écrasante de certaines nations, comme les Russes, les Canadiens, les Américains ou encore les Tchèques.

Ce sport s’est ouvert aux femmes depuis le début du XXe siècle. Un volet qui s’est véritablement développé à partir des années 1920. Les équipes féminines ont leur compétition aux Jeux olympiques depuis 1998. En Europe de l’Ouest, il a fallu attendre les années 1970 pour voir les patinoires se remplir de hockeyeuses.

Bonus : le hockey sur glace a été désigné sport national du Canada en 1994 par le Parlement.

Vous aimerez aussi

Debriefing de la semaine : la réforme de la SNCF adoptée, sommet de Singapour, arrivée de l’Aquarius en Espagne
Débriefing
48 vues
Débriefing
48 vues

Debriefing de la semaine : la réforme de la SNCF adoptée, sommet de Singapour, arrivée de l’Aquarius en Espagne

JessicaLombardi - 17/06/2018

[private] Sommet de Singapour : l'accord reste flou Mardi 12 juin, tous les regards étaient tournés vers Singapour. C'est la…

Mieux connaître les antioxydants
Décryptage
96 vues
Décryptage
96 vues

Mieux connaître les antioxydants

JessicaLombardi - 15/06/2018

On vante sans cesse leurs propriétés anti-âge et leur rôle clé dans la prévention de certaines maladies, notamment le cancer.…

L’aventure Chronos se termine fin juin
Non classé
150 vues
Non classé
150 vues

L’aventure Chronos se termine fin juin

JessicaLombardi - 15/06/2018

Chers lecteurs,   Aujourd'hui, j'ai une importante nouvelle à vous annoncer. J'allais dire triste, mais je ne veux pas que…